La Rance, Rêve et Rance

couverture du livre Rêve et rance photo du fleuve

La Rance : un fleuve à trois caractères

La Rance a trois caractères distinctifs, Rance fluviale, Rance canalisée et Rance maritime. Il est plus fréquent de faire référence à sa partie maritime qui court de Dinan à Dinard / Saint-Malo. Beaucoup savent le plaisir de photographier un lieu que l’on surprend la première fois. Notre enchantement nous conduit bien souvent à multiplier les vues que les autochtones considèrent comme usuelles, banales mais jamais reniées. L’œil de l’innocence est le plus révélateur pas forcément le plus artistique.

Rêve et enchantement

Toutefois, de ces beautés nouvelles le spectateur en fait siennes, sans jalousie aucune de la part des habitants de la haute Bretagne. Ceux-là vous diront avec un chauvinisme non dissimulé, parfaitement assumé voire même volontairement exacerbé, que cette région est la plus belle du monde, la plus savoureuse dans ces changements de lumière dûs aux turbulences d’une météo lunatique. Ils n’ont pas tort, je fais partie de ceux qui en jouissent au quotidien et je n’échangerais pas un ciel breton pour un des côtes Méditerranéennes, même pour quelques degrés Celsius supplémentaires.

arbres morts et moussus en bord de Rance

Un estuaire entre deux villes

Il est commun de ne penser qu’à l’estuaire majestueux qui s’ouvre entre deux villes de renom, Saint-Malo et Dinard, et s’enfonce jusqu’à l’écluse du Châtelier, pour apprécier ce fleuve tranquille. Cette portion est nommée Rance maritime. L’embouchure de la Rance permet de s’enivrer à loisir des charmes de cette nature généreuse, soit par la navigation ou par les sentiers sillonnant les deux rives.

Pourtant, au-delà de l’écluse du Châtelier, les eaux de la Rance canalisée se lient avec l’Ille, permettent de mettre en eau constante les pieds de Dinan, non moins renommée, ne manquent pas d’attraits.

vieille barque échouéeLe chemin de halage court jusqu’à Rennes puis la promenade peut se poursuivre jusqu’à l’océan. Toutefois, la Rance rejoint ce canal à hauteur d’Evran, peu après l’écluse N°43, dite de La Roche. L’itinéraire est des plus plaisants. A partir d’Evran, plus de chemin pour remonter la Rance fluviale jusqu’à sa source. Le fleuve a creusé son sillon à travers les prairies que seuls les pêcheurs et chasseurs parcourent, créant ainsi une petite allée à peine visible. Les moulins sont les seuls repères du passage de la rivière et, de temps en temps, sur les routes, un petit panneau signalétique annonce sobrement « La Rance ».

C’est tout ce parcours que propose le livre « Rêve et Rance ».


La Rance, Rêve et Rance
Textes et images : Charles Montécot
Format 30 x 20 cm – 192 pages
ISBN : 2-916057-03-X
Code barre : 9782916057033
Disponible – Prix : 29,50 €
> Toutes les publications

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *